Ils étaient les hommes et les femmes du sable, du vent, de la lumière, de la nuit.


... en tête de la caravane, il y avait les hommes, enveloppés dans leurs manteaux de laine, leurs visages masqués par un voile bleu. Avec eux marchaient deux ou trois dromadaires, puis les chèvres et les moutons harcelés par les jeunes garçons. Les femmes fermaient la marche.


Désert. Le Clézio.

mardi 19 mars 2013

Christian pense à vous...



Christian est encore exilé
au pays des blouses blanches
Aux pas feutrés...

Sa plume en suspens
Trace à mots invisibles
Le courage inébranlable  
Du poète ..



le Printemps arrive




Voici de quoi ranimer 
La sève endormie...






Les jours meilleurs ne sont pas loin....







2 commentaires:

cazalschristian a dit…

Magnifique!!! Redonner la vie à une statu pétrifiée.... C/C

Eve a dit…

Bonjour Christian
Continuez d'écrire, vos mots sont une douce mélodie profonde qui résonne en mon coeur comme une voix ancienne et lointaine.
Continuez d'écrire.

Eve