Ils étaient les hommes et les femmes du sable, du vent, de la lumière, de la nuit.


... en tête de la caravane, il y avait les hommes, enveloppés dans leurs manteaux de laine, leurs visages masqués par un voile bleu. Avec eux marchaient deux ou trois dromadaires, puis les chèvres et les moutons harcelés par les jeunes garçons. Les femmes fermaient la marche.


Désert. Le Clézio.

jeudi 17 mars 2011

Shri Babaji

Shri  Babaji


<< Le seigneur est au-delà du nom et de la forme. Personne ne peut prétendre avoir atteint un tel stade de réalisation. L'adoration demeure une partie essentielle de la prépararation et de la purification du cœur.>>

                                                                                                                 SHRI  BABAJI

1 commentaire:

I3akicoeur a dit…

"L'Hindou croit qu'il est un esprit. Que l'épée ne peut le transpercer, que le feu ne peut le brûler, que l'eau ne peut le dissoudre, que l'air ne peut l'assécher. Il croit que l'âme est un cercle dont la circonférence n'est nulle part, mais dont le centre se situe dans le corps. La mort signifie le transfert de ce centre d'un corps à un autre. La matière est notre servante."

Swani Vivekananda