Ils étaient les hommes et les femmes du sable, du vent, de la lumière, de la nuit.


... en tête de la caravane, il y avait les hommes, enveloppés dans leurs manteaux de laine, leurs visages masqués par un voile bleu. Avec eux marchaient deux ou trois dromadaires, puis les chèvres et les moutons harcelés par les jeunes garçons. Les femmes fermaient la marche.


Désert. Le Clézio.

mardi 21 décembre 2010

Léopold Sedhar Senghor




Que je dorme sur la paix de ton sein,
dans l'odeur des pommes cannelles.
Nous boirons le lait de la lune,
qui ruisselle sur le sable à minuit.

modèle: Catie                                         ©christian cazals
                                                      (Léopol Sedhar Senghor)




Pendant une période de 2 mois environ les différents billets de ce blog parviendront sur un rythme aléatoire
depuis un cyber café de brousse.
Cependant vous pouvez expédier des mails qui nous parviendront malgré les interruptions techniques qui sont fréquentes.   Hasta la vista

3 commentaires:

croukougnouche a dit…

bon voyage à vous deux!
que le vent vous soit propice !V et moi vous embrassons!

nathalie a dit…

Bon voyage Christian, et belle année à toi !! Je t'envoie tous mes meilleurs voeux et mes bonnes pensées !
A bientôt !

Christian CAZALS a dit…

Voyage difficile. Difficultés douanières et policières. Tout finit par s'arranger à l'africaine.

C.C