Ils étaient les hommes et les femmes du sable, du vent, de la lumière, de la nuit.


... en tête de la caravane, il y avait les hommes, enveloppés dans leurs manteaux de laine, leurs visages masqués par un voile bleu. Avec eux marchaient deux ou trois dromadaires, puis les chèvres et les moutons harcelés par les jeunes garçons. Les femmes fermaient la marche.


Désert. Le Clézio.

vendredi 17 décembre 2010

LES FILLES ROUGES

Samedi 18 Décembre
"Les Filles Rouges"
Montpellier
"En l'Honneur de Bacchus, il y aura du vin" 

"CHAUD"
©  Agnès Vincent BALAY

Venez Tous.

Déambulation centre ville
Entre Chambre économique
&

Place de la Comédie
14h30

I3akicoeur a ajouté un nouveau commentaire sur votre message "LES FILLES ROUGES" :

Bacchus, ou plutôt ses représentations, sa métaphore on va dire, l'ont toujours accusé, à tort, à mes yeux. C'est un personnage de luxure pour lequel j'ai toujours eu du mal à m'enchanter. Du moins avant. Avant ma vie, avant, pendant les cours de latin, les pièces de théâtre. Avant le monde. Maintenant, il m'attire particulièrement, je ne saurais l'expliquer ou peut-être à cause de mes racines Lusitaniennes.

2 commentaires:

I3akicoeur a dit…

Bacchus, ou plutôt ses représentations, sa métaphore on va dire, l'ont toujours accusé, à tort, à mes yeux. C'est un personnage de luxure pour lequel j'ai toujours eu du mal à m'enchanter. Du moins avant. Avant ma vie, avant, pendant les cours de latin, les pièces de théâtre. Avant le monde. Maintenant, il m'attire particulièrement, je ne saurais l'expliquer ou peut-être à cause de mes racines Lusitaniennes.

croukougnouche a dit…

petite précision: nous ne jouons pas sur le place de la comédie , mais au départ de la chambre de commerce, qui n'est pas loin de la-dite place!