Ils étaient les hommes et les femmes du sable, du vent, de la lumière, de la nuit.


... en tête de la caravane, il y avait les hommes, enveloppés dans leurs manteaux de laine, leurs visages masqués par un voile bleu. Avec eux marchaient deux ou trois dromadaires, puis les chèvres et les moutons harcelés par les jeunes garçons. Les femmes fermaient la marche.


Désert. Le Clézio.

mercredi 23 février 2011

Photo Posthume. Marck CAZALS Photographe Ace VANDYSTADT.

2 commentaires:

Jacqueline Waechter a dit…

Se fondre dans, s’opposer à: principes d’un fragile équilibre qu’il faut bien nommer poétique.


Dans la noix du monde (2008)
Ferenc Rákóczy


Souviens-toi de la fragilité des choses humaines.

Fénelon




Le respect de la personne humaine se fonde sur son caractère irremplaçable.

Blaise Pascal
Extrait des Pensées

croukougnouche a dit…

quel beau jeune-homme ..
je pense bien à toi
les images , même posthumes sont un baume .