Ils étaient les hommes et les femmes du sable, du vent, de la lumière, de la nuit.


... en tête de la caravane, il y avait les hommes, enveloppés dans leurs manteaux de laine, leurs visages masqués par un voile bleu. Avec eux marchaient deux ou trois dromadaires, puis les chèvres et les moutons harcelés par les jeunes garçons. Les femmes fermaient la marche.


Désert. Le Clézio.

mercredi 16 décembre 2009

le regard .



Ses yeux liquides sont aux aguets,
Par delà les collines , au delà du fleuve,
Elle sait que sur ce promontoire ,au bord du rocher,
Le grand chat au pelage soyeux veille sur ses maitres,
La demeure est vaste et pleine d'objets extraordinaires,
Venus de pays lointains.
Elle respire le vent qu'apporte le soir ,
Jamais elle ne rencontrera le guetteur des murailles,
Amoureux de la pierre tiède
Chauffée par le soleil
Malgré l'hiver.

Elle aime la lune farouche 
Et ne sort que la nuit,
Mais elle sait,
Ailleurs est son double...

1 commentaire:

cazalschristian a dit…

Quelle surprise et quel bonheur de recevoir cette petite merveille. Ce soir Catie est allée récupérer le"coeur solitaire" dans le froid et la campagne. Quant à moi je viens de m'installer devant mon clavier pour hurler une nouvelle fois. Encore un charter!!! Il est
0h30. Bises . Christian .